Aller au contenu principal

Axant ses efforts sur une culture toujours plus responsable, la communauté des amandes de Californie s’est fixée de nouveaux objectifs.

Almond Board
Ces nouveaux objectifs, basés des décennies de progrès, fixent des orientations permettant de s’améliorer encore.

(MODESTO, Californie) – Leaders du marché avec 80 % de la production mondiale d’amandes, les cultivateurs et les transformateurs de Californie sont depuis toujours concernés par une culture responsable– à savoir gérer au mieux les ressources pour les générations actuelles et futures. Aujourd’hui, la communauté des amandes se fixe publiquement quatre nouveaux objectifs basés sur des décennies de progrès Elle démontre une fois de plus l’engagement de l’industrie à cultiver des amandes en améliorant ses méthodes, en les rendant plus sûres et plus saines, tout en protégeant les communautés locales et l’environnement. Les Objectifs 2025 des vergers d’amandiers fixent les orientations de l’ensemble de l’industrie en matière de gestion raisonnable de l’eau, de suppression des déchets, de gestion des nuisibles et de qualité de l’air.

« Nous nous efforçons constamment de minimiser notre impact environnemental et d’être de bons voisins – notre bilan peut en témoigner. Mais pour la première fois, nous fixons publiquement des orientations sur la manière dont nous cultiverons à l’avenir et nous nous engageons à communiquer en toute transparence les progrès que nous réalisons », déclare Holly King, Présidente du conseil d’administration de la Collective des amandes de Californie. « Il va sans dire que ces objectifs seront difficiles à mettre en œuvre, mais c’est une responsabilité qui va de pair avec notre leadership et notre engagement à innover. Nous sommes enthousiastes à l’idée de relever ce défi. »

Les objectifs 2025 des vergers d’amandiers donnent la priorité à quatre grands axes :

Réduire encore la quantité d’eau utilisée pour cultiver les amandes

  • Depuis 20 ans, les cultivateurs d’amandes de Californie sont parvenus à réduire de 33 % la quantité d’eau nécessaire pour cultiver une livre d’amandes[1]grâce à une amélioration des pratiques de production et l’adoption d’une technologie de micro-irrigation efficace. D’ici 2025, la communauté des amandes s’engage à réduire de 20 % supplémentaires la quantité d’eau nécessaire pour cultiver une livre d’amandes.

Viser l’objectif zéro déchet dans nos vergers

  • L’amande pousse dans une coque, protégée par une écale, sur un arbre : ces coproduits servent habituellement de litière pour le bétail, d’aliments pour les vaches laitières et de combustible pour produire de l’électricité. L’évolution de leurs marchés encourage l’innovation en faveur d’utilisations à plus forte valeur ajoutée, autant d’un point de vue économique qu’écologique. D’ici 2025, la communauté des amandes de Californie s’engage à produire zéro déchet dans ses vergers en recyclant de manière optimale tout ce qui est cultivé.

Favoriser l'adoption de méthodes de lutte antiparasitaire respectueuses de l'environnement

  • La culture responsable des amandes nécessite de protéger les cultures et les arbres des insectes, des mauvaises herbes et des maladies grâce à une approche intégrée de gestion de lutte antiparasitaire. Cela se traduit par l’utilisation d’outils et de techniques telles que des insectes bénéfiques, le déplacement de l’habitat, la perturbation des accouplements, et lorsque c’est nécessaire, des pesticides. Afin de mieux protéger nos vergers, nos employés et nos communautés, nous nous engageons d’ici 2025 à accroître de 25 % l'adoption de méthodes de lutte antiparasitaire écologiques.

Améliorer la qualité de l’air local pendant la récolte des amandes

  • Les amandes de Californie sont récoltées en secouant l’arbre. Les fruits tombés au sol sèchent naturellement au soleil avant d’être « balayés » et collectés, un processus pouvant engendrer de la poussière dans nos communautés locales. Pour réduire cette nuisance, la communauté des amandes met en place des mesures à court et long terme afin de repenser les pratiques de récolte, et elle s’engage d’ici 2025 à réduire de 50 % la poussière pendant la récolte.

« Nous essayons d’avoir une bonne gestion de nos terres en obtenant plus avec moins – moins de produits, moins d’applications, moins de déplacements dans les vergers, et évidemment moins d’eau », affirme Brian Wahlbrink, cultivateur d’amandes dans le comté Stanislaus et Président du groupe de travail Récolte de la Collective des amandes. « Ces orientations vont nous inciter à apporter des améliorations considérables en se basant sur nos réalisations antérieures et en partageant les progrès que nous aurons accomplis d’ici 2025. J’aborde avec beaucoup de confiance le chemin que nous prenons. »

Outre les objectifs 2025, les cultivateurs d’amandes de Californie continuent à soutenir la recherche dans d’autres domaines déterminants pour le progrès, et investissent cette année dans sept nouveaux projets axés sur la santé des abeilles. Cet effort s'appuie sur les  3,2 millions de dollars investis depuis 1995 : 120 projets de recherche traitant les cinq facteurs majeurs qui impactent la santé des abeilles mellifères. Dans le cadre de son engagement permanent à préserver la santé des abeilles, la Collective des amandes a mis au point une série complète de bonnes pratiques de gestion des abeilles mellifères (BMP - Best Management Practices) à l’intention des cultivateurs d’amandes de Californie. Largement adoptées, ces bonnes pratiques évoluent sans cesse avec pour objectif de garantir la sécurité des abeilles pendant la pollinisation des amandes et tout au long de l’année.

« En travaillant collectivement pour réaliser les Objectifs 2025 des vergers d’amandiers et réussir des enjeux clés comme la santé des abeilles, nous faisons en sorte de cultiver ici en Californie en pensant aux prochaines générations. Cela implique de prendre soin de la terre du mieux que nous pouvons et de cultiver de manière responsable. Cet engagement repose sur nos efforts antérieurs visant à améliorer les pratiques agricoles et il aura une réelle incidence sur la manière dont nous cultiverons à l’avenir », explique Richard Waycott, Président de la Collective des amandes de Californie et PDG.

La communauté des amandes de Californie se compose d’un ensemble de fermes familiales qui s’efforcent d’améliorer la vie en innovant et en produisant de manière responsable des aliments sains accessibles à tous dans le monde. Depuis plus de quarante ans, les cultivateurs et les transformateurs d’amandes ont investi 80 millions de dollars dans la recherche scientifique, ce qui a permis des avancées majeures dans plusieurs domaines – eau, gestion des nutriments, qualité de l’air, santé des abeilles mellifères, etc., et a amélioré les rendements agricoles tout en minimisant les conséquences environnementales.

 

[1] University of California, 2010. Food and Agriculture Organization of the United Nations, 2012. Almond Board of California, 1990–94, 2000–14.

A propos de la Collective des Amandes de Californie

Les amandes de Californie sont un aliment naturel, sain et riche en nutriments. La Collective des Amandes de Californie soutient les cultivateurs par une approche de production et de marketing basée sur la recherche au nom de plus de 7,600 producteurs et transformateurs d’amandes en Californie dont la plupart sont des entreprises familiales. Créée en 1950 et basée à Modesto, en Californie, la Collective des Amandes de Californie est une organisation sans but lucratifqui gère l'Office Fédéral des Producteurs d'Amandes (Federal Marketing Order), sous la supervision du ministère de l’Agriculture des États-Unis.
Pour plus d’information sur la Collective des Amandes de Californie ou les amandes, visitez notre site Almonds.fr ou retrouvez nous sur Facebook.

Contacts